Abdellatif Laâbi, prix Goncourt de la poésie 2009

Publié le par Oriane


                       07



Le poète
et la roue des questions
A-t-il failli lui aussi ?
Il s’est battu
tant que le monde avait une assise
et le berger une étoile
Il a hurlé avec les fous
et arboré le sourire de l’éveillé
Il a tendu la main
jusqu’à ce qu’on la lui coupe
De sa marge
il observe maintenant les broyeurs
succédant aux broyeurs
Jusqu’à quand ?

(inédit)

Abdellatif Laâbi, août 2009

Publié dans Poèmes

Commenter cet article