Le petit prince de Saint-Exupéry

Publié le par Oriane

C'est alors qu'apparut le renard :
- Bonjour dit le Renard.

- Bonjour répondit poliment le petit prince, qui se retourna mais ne vit rien ...
- Viens jouer avec moi, lui proposa le petit prince, je suis tellement triste ...
- Je ne puis pas jouer avec toi, dit le renard. Je ne suis pas apprivoisé.
- Ah ! Pardon, fit le petit prince. Mais, après réflexion, il ajouta
- Qu'est-ce que ça signifie "apprivoisé" ? ..
...
- C'est une chose trop oubliée, dit le renard. Ca signifie "creer des liens"
- Creer des liens ?
- Bien sûr, dit le renard. Tu n'es encore pour moi qu'un petit garçon tout semblable à 100.000 petits garçons. Et je n'ai pas besoin de toi. Et tu n'as pas besoin de moi non plus. Je ne suis pour toi qu'un renard semblable à 100.000 renards. Mais si tu m'apprivoises, nous aurons besoin l'un de l'autre. Tu seras pour moi unique au monde. Je serai pour toi unique au monde ... Si tu m'apprivoises, ma vie sera comme ensoleillée. Je connaîtrai un bruit de pas qui sera différent de tous les autres. Les autres pas me font rentrer sous terre. Le tien m'appellera hors du terrier, comme une musique ... s'il te plaît, apprivoise-moi ! dit-il
- Que faut-il faire ? dit le petit prince
- Il faut être très patient, répondit le renard. Tu t'assoiras d'abord un peu loin de moi, comme ça, dans l'herbe. Je te regarderai du coin de l'oeil et tu ne diras rien. Le langage est source de malentendus. Mais, chaque jour, tu pourras t'asseoir un peu plus près.
Le lendemain revint le petit prince.
- Il eut mieux valu revenir à la même heure, dit le renard ... si tu viens n'importe quand, je ne saurai jamais à quelle heure m'habiller le coeur ... il faut des rites.
- Qu'est-ce qu'un rite ? dit le petit prince
- C'est aussi quelque chose de trop oublié, dit le renard. C'est ce qui fait qu'un jour est différent des autres jours, une heure, des autres heures
...
- Adieu dit le renard. Voici mon secret. Il est très simple : on ne voit bien qu'avec le coeur. L'essentiel est invisible pour les yeux. ... Tu deviens responsable pour toujours de ce que tu as apprivoisé"

Est-il possible de mieux le dire ?

Publié dans Extraits

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article