Antoine de Saint-Exupéry

Publié le par Oriane

  PDF Imprimer Envoyer
Antoine de Saint-Exup

saintexuperyAntoine de Saint-Exupéry  né le 29 juin 1900. Ses premières années, il les passe à Lyon, sa ville natale. Au décès de son père en 1904, toute la famille s'installe à la Mole, près de Cogolin, non loin de Saint-Tropez (département du Var). Mais en 1907, nouveau drame, décès de son grand-père maternel et retour à Lyon.
En 1909, à la demande de Fernand de Saint-Exupéry, son grand-père paternel, la famille (hormis les trois soeurs qui restent à Lyon) déménage vers la ville du Mans. Les garçons entrent au collège des Jésuites de Sainte-Croix, comme pensionnaires. Antoine fait alors son baptême de l'air dans un Berthaud-Wroblewski piloté par Gabriel Wroblewski, fin juillet 1912.

Lorsque la première guerre mondial éclate, Antoine entre comme pensionnaire à Villefranche-sur-Saône, puis à Fribourg, chez les frères marianistes. Pendant ces années il découvre Balzac, Dostoïevski, Baudelaire, Leconte de Lisle, Heredia et Mallarmé. Après la réussite du baccalauréat, il entre à l'école navale de Paris en 1917, après deux échecs successifs aux concours, Antoine s'inscrit à l'école des beaux-arts, en section d'architecture. Il poursuit cette vie jusqu'à son incorporation, le 9 avril 1921, au 2e Régiment d'aviation de Strasbourg, comme simple soldat de 2e classe, chez les rampants. Il y apprend à piloter à bord d'un avion civil sur un terrain militaire, instruit par le pilote Aéby. Le tout dans l'illégalité totale. Après l'obtention de son brevet, Antoine de Saint-Exupéry est affecté au Maroc pour se perfectionner. Il rentre en France en 1922.

 
 

En 1923, il a son premier accident d'avion au dessus du terrain du Bourget (Région parisienne), qui entraînera sa démobilisation, et son retour à Paris où il se fiance à Louise de Vilmorin. Il apprend à démonter des moteurs de camions, puis sillonne les routes du centre de la France comme représentant.

 

En 1926 il entre à la Compagnie Aérienne Française où il passe son brevet de pilote de transports et gagne sa vie en promenant des passagers au dessus de Paris. Le 14 octobre de cette même année, il débute sa carrière dans la compagnie Latécoère en tant que mécanicien.

En 1929 il part en bateau pour un voyage de 18 jours en direction de l'Amérique du Sud. Il crée la ligne de Patagonie entre Comodoro Rivadavia et Punta Arenas, fait des tournées d'inspection, des vols de reconnaissance, des raids jusqu'en Terre de feu.

 

Il est fait chevalier de la Légion d'honneur en 1930, au titre de l'Aéronautique civil. Il rentre en France en janvier 1931 pour une période de vacances. Sous la pression de sa mère il épouse Consuelo Suncin, rencontrée à Buenos Aires fin 1930, à Agay le 12 avril 1931. Suite à la liquidation judiciaire de l'Aéropostale, Saint-Exupéry ne repart pas en Amérique du Sud, et assure le courrier de nuit entre Casablanca et Port-Etienne. Il obtient le prix Fémina pour Vol de Nuit, qui sera traduit en anglais et mis en scène par des Américains.

Il continue de voler de façon intermittente, puis en 1934, il entre à Air France au service de la Propagande. Il est victime d'un nouvel accident en tentant de rallier Paris à Saïgon. Après avoir marché pendant 3 jours, mourant de soif, il rentre au Caire et publie six articles racontant son aventure. Par la suite il écrit des articles sur la guerre civile en Espagne, en 1936 et 1937.

La deuxième guerre mondiale éclate, et Saint-Exupery se démène pour être incorporé au service actif: il sera affecté au groupe 2/33 de grande reconnaissance basé à Orconte (Haute-Marne). Diverses missions sont organisées, qui lui permettent d'obtenir la Croix de Guerre, jusqu'au 9 juin 1940 où le groupe est évacué sur Bordeaux puis Alger. Il est démobilisé le 5 août.

Il part à New York le 21 décembre 1940, pour faire campagne en faveur de l'entrée en guerre des Etats-Unis. Il y reste 2 ans, publie des articles plus ou moins bien accueillis. Il retourne au combat en 1943 dans le camp des alliés, et réintègre le groupe 2/33. En juillet 1944, il repère les côtes françaises pour un futur débarquement américain. Le 31 il est mis dans le secret de celui-ci et décolle à nouveau et pour la dernière fois. Il disparaît en mer lors de cette mission.

Publié dans Biographies

Commenter cet article