Igor Fiodorovitch Stravinski

Publié le par Oriane

                            Fichier:Igor Stravinsky LOC 32392u.jpg

Igor Fiodorovitch Stravinski (en russe : Игорь Фёдорович Стравинский) (Oranienbaum, Russie, 17 juin 1882 — New York, 6 avril 1971 était un compositeur et chef d'orchestre russe (naturalisé français en 1934, puis américain en 1945) de l'époque moderne, considéré comme l'un des compositeurs les plus influents du XXe siècle.

L'œuvre de Stravinski, qui s'étend sur près de soixante-dix années, se caractérise par sa grande diversité de styles. Le compositeur accéda à la célébrité durant sa première période créatrice avec trois ballets qu'il composa pour les Ballets russes de Diaghilev : L'Oiseau de feu (1910), Petrouchka (1911) et surtout Le Sacre du Printemps (1913). Le Sacre, son œuvre la plus célèbre, eut un impact considérable sur la façon d'aborder le rythme en musique. Dans les années 1920 sa production musicale prit un virage néoclassique et renoua avec les formes traditionnelles (concerto grosso, fugue et symphonie). Dans les années 1950 enfin, Stravinski explora les possibilités de la musique sérielle en utilisant les techniques les plus avancées de son époque.Fichier:Fedor stravinsky.jpg

Igor Stravinski est né le 17 juin 1882 à Oranienbaum, où ses parents se trouvaient en vacances, mais il passa toute son enfance au 66 Krioukov Kanal, à Saint-Pétersbourg, où la famille résidait. Son père, Fiodor Stravinski était une basse chantant au théâtre Mariinsky de Saint-Pétersbourg. Igor était le troisième d'une famille de quatre enfants. La vie familiale était difficile. Ses parents étaient sévères et les rapports qu'il avait avec ses deux frères aînés étaient également froids. « Il ne me montrait de tendresse que lorsque j'étais malade », écrit-il à propos de son père dans Souvenirs et commentaires.

Malgré le fait que son père soit un chanteur de renom, le jeune Stravinski n'a très peu de contacts avec la musique classique dans sa jeunesse. En 1890, à huit ans, La Belle au bois dormant de Tchaïkovski et plus tard Une vie pour le tsar de Glinka restent ses deux seules expériences de concert importantes de son enfance. Igor débute des leçons de piano à l'âge de neuf ans et « ne semble du reste pas montrer de dispositions particulières pour la musiqu». Ce que le jeune enfant aimait le plus faire au piano, c'était improviser, malgré les nombreux reproches qu'on lui faisait. « Ce travail continu d'improvisations n'était pas absolument stérile, car il contribuait d'une part à une meilleure connaissance du piano, et d'autre part faisait germer des idées musicale », écrit-il dans ses Chroniques de ma vie. À son premier professeur succèdera Mme Khachperova, élève d'Anton Rubinstein, qui fait travailler à Stravinski le répertoire classique et romantique d'une manière très autoritaire, allant même jusqu'à interdire totalement l'usage de la pédale.

Ses premiers essais de composition n'étant pas suffisamment satisfaisant, son père l'inscrit à la faculté de droit de Saint-Pétersbourg en 1901. Durant la même période, il prend des leçons d'harmonie et de contrepoint. Quoique l'étude de l'harmonie ne lui donne « aucune satisfactio», il s'exerce beaucoup au contrepoint pour son propre compte. Cependant, le décès de son père le 21 novembre 1902 lui enlève un poids considérable. Même s'il reste inscrit pendant quatre ans à l'université, il n'assiste au plus qu'à une cinquantaine de cours. Il passe maintenant ses soirées au théâtre Mariinski et aux concerts symphoniques de la Société impériale et fait d'autres essais de compositions dont le chant Nuages d'orage et un Scherzo pour piano.

 

Publié dans musique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article