KACIMI par Amrane EL MALEH

Publié le par Oriane

Il est des choses bien connues, mais qui toutefois sont à rappeler.

Mohamed Kacimi, l’homme d’abord, jouissant de la sympathie et de l’estime d’un large public, au-delà des amitiés fidèles qui l’entourent. Il aura marqué d’une présence continue, féconde le champ de la peinture marocaine, assurant ainsi une contribution certaine à l’essor et au développement de la vie culturelle de notre pays. Une oeuvre originale, ouverte sur l’avenir, fruit de recherches et d’expériences riches et qui nous permet de dire que Kacimi figure avec son apport original parmi ceux de nos peintres qui font avancer les choses, assurant à la peinture marocaine sa pleine identité, fondée sur une esthétique spécifique.

Autre trait qui lui est propre, Kacimi est aussi poète, la parole peinte, ce périple jumelé dit l’éveil, l’inquiétude face à l’événement, aux interrogations ouvertes de notre temps, se déployant selon une parole et une autre.

(...) Me voici assis sur une chaise dans le nouvel atelier... je suis donc là en compagnie de Kacimi. La conversation suit son rythme spontané, amicale et chaleureuse.

La parole mûrit, germe, en ces toiles désormais abolies comme telles, nourrissant de leur sève en montée puissante cette parole même.

(...) Il ne s'agit pas d'un travail d'illustration, comme en serait porté à le croire, mais le propre de l'allégorie, restituée à son sens, est de faire en sorte qu'un texte se lit sous un autre; ici, sous ce qui se donne à voir en ces toiles, une parole circule, tisse la trame histoire.

Edmond Amrane EL MALEH, 2001


Commenter cet article