Petit, lorsque tu seras grand

Publié le par Oriane

Petit, lorsque tu seras grand,

On te dira d’aller te battre,

Et l’on te montrera du doigt

Ceux-là qu’il s’agit d’abattre.

*****

On te dira : c’est l’ennemi.

Sus à lui, petit, meurs ou tue,

Eventre-moi cet habit gris

Contre lequel tu t’évertues ;

*****

Et toi tu marcheras, bardé,

Sanglé, parqué, numéroté,

Vivant la tragique aventure

*****

Sans comprendre, enfoui dans la nuit,

Dans la misère et dans le bruit,

Noyé dans la boue et l’ordure,

*****

Jusqu’à ce qu’un morceau de fer

Fasse un pauvre tas de sa chair

Et la disperse en pourriture.


Henensal, instit à Roscoff, 1933

Publié dans Poèmes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article