La mésaventure du père Noel

Publié le par Oriane

                            


Bientôt les fêtes de Noël. Et pour montrer combien cet événement est important aussi bien pour les enfants d’Europe que ceux du continent africain, je viens de mettre sur le marché du livre grâce à Edilivre-Editions en France, une œuvre pour ados intitulé La mésaventure du Père Noël. Cette histoire qui intègre harmonieusement réalisme et fantastique, relate comment, suite à un accident qui a failli compromettre sa mission sur terre, le Père Noël a acquis le don d’être partout à la fois et cela grâce à Aya et Koffi, deux jeunes orphelins qui lui ont porté secours alors qu’il agonisait en pleine savane africaine.
L’intérêt de cette œuvre réside dans la rencontre de deux cultures (la culture européenne et africaine), de deux philosophies religieuses (le catholicisme et l’animisme) avec la rencontre du Père Noël et de Alenguê, le génie bienfaisant. C’est aussi et surtout l’affirmation d’un idéal universel fondé sur le brassage des cultures. En intégrant habilement des bribes d’histoires d’ici et d’ailleurs, je veux montrer aux plus jeunes à qui cette œuvre est destinée, la voie à suivre pour construire la fraternité d’aujourd’hui et de demain.

Extrait :
Arrivés au bord de la rivière, Koffi demanda à ses deux autres compagnons de l’attendre sous un arbre tout proche. Puis, il s’avança vers la berge.
– Alenguê ! Alenguê ! Alenguê !
Il invoqua le génie trois fois puis attendit.
Quelques minutes plus tard, l’eau commença à tourbillonner et à faire des bulles. Le cœur de la petite Aya battait à se rompre. Quant au Père Noël, il ne tenait plus en place. Tout à coup, une masse énorme surgit de l’eau. Aya poussa un cri tandis que le Père Noël tremblait comme une feuille. La masse commença à faire mouvement vers la berge sous l’œil attendri de Koffi. Puis, elle commença à sortir de l’eau.
Ah ! quel bel animal ! Ce crocodile était un des plus beaux spécimens de sa race. Il était énorme et mesurait environ dix mètres de long. Il avait une particularité, c’est que sur toute la longueur de son dos, étaient alignés des cauris d’une rare beauté qui étincelaient au moindre éclat du soleil. Des cauris plus gros que ceux de son dos formaient une croix au milieu de sa tête. Il avait fière allure, ce génie ! Quand il fut totalement hors de l’eau, d’une voix rauque et caverneuse, il demanda :
– Est-ce vous qui m’avez fait appel ?
– Oui, grand génie, maître des eaux. Mes compagnons et moi sommes venus solliciter ton aide.
La voix de Koffi ne souffrait pas la peur. Le génie poursuivit :
– En quoi puis-je vous être utile ?
Koffi lui expliqua alors dans les détails, les péripéties de leur mésaventure. Le génie se laissa toucher par leur pathétique histoire et décida alors de les aider…

"La mésaventure du Père Noël", François d’Assise N’DAH
Edilivre-Editions, Paris, 2008.


Http://www.webzinemaker.com/expressionlibre

Publié dans Extraits

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article